Les Cahiers Dumas

Dernier Paru :

16_couvcahier42Alexandre Dumas critique dramatique (mars 1836-mars 1838) - (Cahier n°42)

De 1836 à 1838, Dumas se voit confier la rubrique de critique théâtrale dans L’Impartial puis dans La Presse. Rendant compte de l’actualité dramatique, il met à l’épreuve sa conception de la critique tout en déployant ses vues sur les pièces représentées, mais aussi sur la politique culturelle du gouvernement ou l’évolution des genres dramatiques à travers l’histoire. Offrant l’intégralité des articles de critique dramatique rédigés par Dumas durant ces deux années, ce numéro des Cahiers Alexandre Dumas plonge au coeur de l’actualité théâtrale de la monarchie de Juillet et révèle des analyses qui éclairent sous un nouveau jour le théâtre et l’ensemble de la production littéraire de Dumas.

  • Cahier n°42, 2015, 522 pages, 39 euros.
  • Commander

 

Les années précédentes :

Modernités d’Alexandre Dumas – (Cahier n°41)

Alexandre Dumas peut-il être considéré comme un écrivain de la modernité ? Inventeur du drame moderne avec Antony, il voue un tel culte au passé qu’on imagine mal l’auteur de La Reine Margot trôner aux côtés du triumvirat de la modernité littéraire : Charles Baudelaire, Gustave Flaubert, Artur Rimbaud. Pourtant, Dumas est attentif aux mouvements et aux crises de son siècle, des découvertes scientifiques qu’il intègre à ses romans, aux réflexions sur la valeur de l’art qu’il formule dans ses critiques. Pilier majeur du romantisme, autrement dit de ce qu’on nommait « l’école moderne », Dumas est aussi conscient des contradictions idéologiques et artistiques de son temps. Il en incarne lui-même les tendances contraires dans son attention au progrès comme dans sa relecture de l’histoire. C’est ce rapport complexe et paradoxal de Dumas à la modernité que sonde ce numéro des Cahiers Alexandre Dumas.

  • Cahier n°41, 2014, 137 pages, 25 euros.
  • Commander

>> Voir les précédents Cahiers parus et toujours disponibles